INFOS DERNIÈRES MINUTES

A noter sur vos agendas


Le spectacle d’ALEX VIZOREK du vendredi 23 mars est complet.

Il y a une date supplémentaire, le dimanche 21 janvier à 16h00.


AUTRES SPECTACLE COMPLETS


Guillaume MEURICE – Samedi 20 janvier – 20H45

ROYAL KOPEK – Dimanche 11 février 2018 – 16H00 à ERBRAY

LE CRI QUOTIDIEN – Jeudi 19 avril 18H30
à l’Auditorium du Conservatoire


(Inscription possible sur liste d’attente

pour tous ces spectacles)

SAISON CULTURELLE 2017-2018

Saison Culturelle 2017-2018

La saison 2017-2018 conjuguera humour, musiques, théâtre et cirque pour tous les publics.

Voici un petit aperçu des spectacles à venir.

SAISON CULTURELLE 2017-2018

NEWSLETTER THÉÂTRE DE VERRE

L’ACADÉMIE DU JAZZ

L’Académie du Jazz

Jazz

Un nouveau cycle de concerts-conférences nous présentant l’histoire du jazz et ses grands compositeurs et interprètes.
Jean-Philippe Vidal, accompagné de ses interprètes habituels  (Olivier Leveau, Dominique Métais, Xavier Normand, Veronika Rodriguez) et de ses invités, présente en live les différents courants musicaux de l’histoire du jazz.

19H15 – Conférences – Concerts

Mardi 17 octobre : Les Chanteuses West Coast


D’Anita O’Day à Ann Richards, en passant par June Christy et Chris Connor, les chanteuses West Coast ont créé un véritable style, une manière tout à fait originale d’interpréter les thèmes de jazz.
Jacky Huchet nous dressera le portrait de ces belles voix.

Mardi 05 décembre : Doris Day, la fiancée de l’Amérique


Actrice souriante et élancée, aimable et vertueuse, Doris Day représente l’idéal féminin de l’Amérique des années 50. A priori bien loin de l’image stéréotypée de la chanteuse de jazz…
Et pourtant quelle voix et quel swing !

Mardi 16 janvier : Le jazz de Saint-Germain-Des-Prés

Après la Seconde Guerre mondiale, le quartier de Saint-Germain-des-Prés devient le haut lieu du jazz,
de la vie intellectuelle et culturelle parisienne. Claude Luter et Sidney Bechet y croisent Miles Davis
ou Duke Ellington, Juliette Gréco y rencontre Charles Trenet…
Evocation musicale de ces années où les existentialistes remplacèrent les zazous par Jacky Huchet.

Mardi 13 février : Cole Porter, c’est magnifique !


Du Broadway des années 30 à l’Hollywood des années 50,
Cole Porter fut l’un des plus célèbres compositeurs de comédies musicales.
Ses mélodies devinrent des standards du jazz incontournables et furent interprétées par les plus grands,
de Sinatra à Benny Goodman, de Sarah Vaughan à Charlie Parker.
Histoire et illustrations.

Mardi 13 mars : Le jazz et les gangsters


Que seraient devenus Duke Ellington, Louis Armstrong, Earl Hines ou King Oliver sans les gangsters
qui les employaient  ? Dans les clubs qui proliférèrent pendant la Prohibition,
ils assurèrent la sécurité de l’emploi nécessaire
à la constitution d’orchestres stables et à la maturation d’un style.
Michel Macaire évoque la vie des musiciens de jazz et le milieu de la pègre en Amérique.

Mardi 03 avril : Horace Silver, des doigts d’argent

Didier Toublanc nous présente le pianiste Horace Silver, pionnier du « hard bop », qui fonda les Jazz
Messengers avec Art Blakey, collabora avec Stan Getz, Miles Davis, ou encore Sonny Rollins,
publia de nombreux disques sur le label Blue Note avec son propre quintet.
Le gospel, le blues, la soul, le bop, la musique caribéenne se mêlent
avec bonheur dans ses brillantes compositions.

TĖTĖ

Chanson

TĖTĖ

C’est en concert que TÉTÉ emporte l’adhésion. En ‘acoustic-roots’ il distille son folk-soul à la française, entre Keziah Jones et Ben Harper.  Aujourd’hui, il est de retour sur scène pour nous présenter Les Chroniques de Pierrot Lunaire, son dernier album composé après une série de concerts acoustiques au Japon et à Tahiti, qui lui ont inspiré une envie de liberté et de calme. On y découvre l’histoire d’un homme qui doit un jour affronter la violence de la réalité. Chanson après chanson, il apprend à changer son regard sur ce qui l’entoure.

C’est en 2000-2001 que Tété débarque sur les scènes hexagonales armé de sa guitare et de sa seule voix. Le jeune homme, né à Dakar, s’est fait à la force du poignet, formé à l’école de la rue et de la galère et il s’est forgé un vrai caractère, entier et personnel. Influencé par Bob Marley et Hendrix, Tété, guitare en bandoulière, communique le sourire aux lèvres ses petites histoires aux refrains entêtants.

EN 1ére PARTIE

FOE

Une voix à la fois suave et grave, un artiste maitrisant aussi bien le piano que la guitare c’est ce qui décrit le mieux Foe. Un jeune artiste offrant des covers à couper le souffle. Que ce soit « No Harm Is Done » de Christine and the Queens ou dans un tout autre style « Running » de Naughty Boy et Beyonce ou encore « Don’t Be So Shy » tube d’Inamy. Le chanteur nous transporte avec des interprétations millimétrées et très musicales.

Vendredi 20 octobre – 20H45