SAISON CULTURELLE 2016-2017

Saison Culturelle 2016-2017

La saison 2016-2017 conjuguera humour, musiques, théâtre et danse pour tous les publics.

Voici un petit aperçu des spectacles à venir.

SAISON CULTURELLE 2016-2017

NEWSLETTER THÉÂTRE DE VERRE

L’ACADÉMIE DU JAZZ

L’Académie du Jazz

Jazz

Pour la deuxième saison, le Théâtre de Verre, présente des conférences- concerts relatant l’histoire du jazz et de ses grands compositeurs et interprètes. En une heure quinze, montre en main, Jean-Philippe Vidal, accompagné de ses musiciens invités, présente en musique les différents courants musicaux de l’histoire du jazz.
Un programme de 6 conférences présentées à un tarif très accessible avec, pour les passionnés, un PASS-JAZZ qui vous fera également bénéficier d’un tarif préférentiel pour la Nuit du Jazz.

19H15 – Conférences – Concerts

Mardi 6 décembre : Jazz Christmas, une tradition sans cesse renouvelée.

Les chansons de Noël sont un grand classique du répertoire des vocalistes du jazz. De Frank Sinatra à Amy Winehouse, tous ont enregistré leur album de Noël en interprétant à leur manière ce répertoire très connu. Veronika Rodriguez et Antoine Orain nous évoqueront les plus grandes versions accompagnés par le Côte Ouest Jazz Quartet.

Mardi 17 janvier : Lester YOUNG, « Le Président »


Le saxophoniste ténor Lester Young, surnommé « Pres » par Billie Holiday, est l’un des musiciens les plus influents de l’histoire du jazz. Un son aérien et délicat, un phrasé mélodique aux longs traits coulés font de ce maître du saxo l’inspirateur de toute une génération de ténors. Philippe Pilon nous en interprétera les plus beaux succès.

Mardi 7 février : Duke ELLINGTON : un compositeur génial


Duke Ellington est une figure majeure de la musique américaine. En 50 ans de carrière, il nous a laissé un nombre colossal de compositions devenues des standards incontournables qui furent interprétées par toutes les voix du jazz et jouées dans tous les styles. Jean-Philippe Vidal nous exposera les grands thèmes du Duke, illustrés en musique par la chanteuse Veronika Rodriguez et le Côte Ouest Jazz Quintet.

Mardi 7 mars : Les grands trompettistes de l’époque Swing

Au commencement du jazz était la trompette : l’instrument-roi. Et ce n’est pas un hasard si le plus universellement reconnu des musiciens est un trompettiste : Louis Armstrong. Le jeune trompettiste français Malo Mazurié, accompagné du Côte Ouest Quintet, nous évoquera les styles si caractéristiques de cet instrument dont les thèmes fétiches restent gravés
dans l’histoire du jazz.

Mardi 4 avril : Ella FITZGERALD, The First Lady Of Song


Dotée d’une voix extraordinaire, d’une incroyable capacité à improviser, d’une sensibilité à fleur de peau et d’une rare profondeur dans ses interprétations, Ella Fitzgerald reste la chanteuse de jazz la plus populaire. Elle aurait eu 100 ans en avril 2017 ! L’occasion pour Michel Macaire, de nous retracer sa vie et sa carrière illustrée sur scène par Veronika Rodriguez.

ALEX LUTZ

Alex LUTZ

Humour

Depuis qu’il est tout petit, Alex Lutz observe ses contemporains avec impertinence. Aujourd’hui, il nous les livre sur scène, spectaculaires et hilarants, dans un one-man-show subtil, percutant et terriblement drôle ! De l’odieux directeur de casting à la vendeuse franchement stupide, du vieil artiste de cabaret en ruine à la jeune fille hormonalement perturbée, ils sont nombreux à s’être glissés dans le corps caméléon de ce talentueux comédien.

REMBOURSEMENT  DES BILLETS

FOURNIR BILLETS ACHETÉS + R.I.B.


J’AI TROP PEUR

j’ai trop peur

de David Lescot

Théâtre

J’ai dix ans et demi. C’est mon dernier été avant la sixième. Et la sixième, tout le monde sait que c’est l’horreur. Cette fois, pour moi, les vacances c’est l’enfer. Les types de l’année dernière, avec qui je m’étais bien éclaté, maintenant je les trouve graves. Alors, ma mère a eu une idée. Elle m’a organisé un rendez-vous avec Francis, un gars de quatorze ans qui passe aussi ses vacances dans le coin. Histoire de me détendre. Je peux lui poser toutes les questions que je veux…

David Lescot a demandé à trois actrices de tenir les rôles des trois personnages « pour aborder la représentation de l’enfance sans tomber dans l’enfantillage ou l’infantilisation. Pas besoin d’imiter les enfants pour jouer les enfants. Car les enfants s’imitent très peu eux-mêmes. En général, leur souci c’est même de faire admettre aux adultes qu’ils sont bien plus adultes que les adultes. »

Spectacle présenté en partenariat avec le Grand T

Mercredi 30 novembre – 18H30 -