3 ÉLÈVES DU LYCÉE SAINT-JOSEPH REMPORTENT LA 4e PLACE EX AEQUO DU CONCOURS NATIONAL DE LA RÉSISTANCE ET DE LA DÉPORTATION

3 ÉLÈVES DU LYCÉE SAINT-JOSEPH REMPORTENT LA 4e PLACE EX AEQUO DU CONCOURS NATIONAL DE LA RÉSISTANCE ET DE LA DÉPORTATION

Mélanie Lefeuvre (1re L), Margaux Ribault (1re ES) et Salomé Merel (1re ES) ont remporté la 4e place ex aequo du Concours National de la Résistance et de la Déportation (CNRD) dans la catégorie 2 : Travaux collectifs lycées. Elles ont été reçues le vendredi 23 juin à la Préfecture de Nantes afin de recevoir leur prix.

 

Ida Grinspan, déportée à Auschwitz.

Ida Grinspan, déportée à Auschwitz.

3 élèves de classe de Premières, de l’établissement Saint Joseph de Châteaubriant, ont été accueillies le vendredi 23 juin à la Préfecture de Nantes afin de recevoir leur prix, en présence de la Préfète, du Recteur d’Académie et de nombreuses associations de résistants et déportés. Les trois élèves ont reçu en prix un voyage de deux jours à Oradour sur Glane, organisé par l’association les « Relais de la Mémoire ».

Pour l’année scolaire 2016-2017, le thème du concours était « La négation de l’Homme dans l’univers concentrationnaire nazi ». Deux professeurs d’Histoire-Géographie du lycée Saint Joseph, Monsieur Anthony Rio et Madame Catherine Ciron, ont proposé à leurs élèves de Premières de participer à ce concours. 15 d’entre eux se sont portés volontaires et ont eu l’occasion privilégiée de rencontrer Ida Grinspan, déportée à Auschwitz. C’est une des dernières rescapées aujourd’hui de ce terrible Camp de la Mort.

Ces élèves ont eu à cœur à travers ce concours de porter le devoir de mémoire. Ils représentent aujourd’hui la jeune génération qui transmet le nécessaire besoin de ne pas oublier la barbarie nazie. Les derniers témoins disparaissant, les jeunes rencontrant ces rescapés sont des relais contre l’oubli pour l’avenir. Le décès de Simone Veil ravive l’exigence de ne plus jamais connaître cette folie meurtrière.

Ce concours national scolaire, organisé en partenariat avec l’Education Nationale, a été institué officiellement en avril 1961 par Lucien Paye. Il est ouvert aux collégiens de 3e et aux lycéens, en France et dans les établissements scolaires français à l’étranger, et a pour objectif de perpétuer chez les jeunes générations la mémoire et l’histoire de la Résistance et de la Déportation pour leur permettre de s’en inspirer et d’en tirer des leçons civiques dans leur vie d’aujourd’hui. Il s’inscrit ainsi dans l’éducation à la citoyenneté.

Le thème de la prochaine édition du Concours National de la Résistance et de la Déportation 2017-2018 s’intitule : « S’engager pour libérer la France ».