2043

Théâtre

2043

d’après le roman Black out

de Sam Mills

Dans ce thriller d’anticipation, Stefan, un jeune adolescent formaté par une société où la liberté d’expression a totalement disparu, où les livres sont interdits ou réécrits par des censeurs, se retrouve à son grand désarroi considéré comme un ennemi d’Etat. Il fera alors la douloureuse expérience de la clandestinité mais éprouvera également de manière empirique la liberté dans toute sa complexité.

L’action se situe dans un monde ultra sécuritaire, où la peur gouverne les esprits, où toute velléité d’émancipation est sévèrement réprimée, ce qui n’empêche pas, envers et contre tout (tous), quelques individus d’entrer en résistance et d’œuvrer à transformer, au péril de leur vie, une société déshumanisée.

Jeudi 19 avril – 20h45


Sandrine BONNAIRE – Erik TRUFFAZ – Marcelo GIULIANI

Concert Lecture

Sandrine BONNAIRE – Erik TRUFFAZ


Marcello GIULIANI

Plus de vingt ans après sa disparition, les écrits de Marguerite Duras font plus que résister au passage du temps et l’héritage que l’auteur a légué à la littérature –l’intuition de la lecture plutôt que la réflexion, la mise à nu du style et de la syntaxe– est resté intact.

Le trompettiste de jazz suisse Erik Truffaz, en grand adepte du métissage des genres, a choisi la célèbre auteure de L’Amant et Hiroshima Mon Amour pour la musique qui se dégage de son écriture, propice à l’oralité, y compris dans les silences qui entrecoupent ses mots. Accompagné de son complice de toujours Marcello Giuliani, il mêlera improvisations et thèmes écrits pour nous offrir une « lecture » toute personnelle de l’œuvre de Duras.

C’est la voix sensuelle et habitée de Sandrine Bonnaire qui incarnera les textes issus de L’homme Atlantique et L’homme assis dans le couloir.

Vendredi 20 avril – 20h45


ABD AL MALIK

Hommage Musical

ABD AL MALIK

Lors des cérémonies du centenaire de la naissance d’Albert Camus en 2013, Abd Al Malik présenta au Théâtre du Châtelet une création intitulée L’Art et la Révolte.  Depuis ses années de Lycée, l’œuvre de l’écrivain accompagne Abd Al Malik. Au-delà de l’expérience littéraire, le parcours et les combats de Camus résonnent de façon familière au citoyen Abd Al Malik. Les deux artistes partagent aussi ce même goût pour l’écriture brute. Pour eux le déterminisme social n’existe pas. Nos vies sont à construire, au jour le jour, envers et contre tout.

Pour ce spectacle il a choisi L’Envers et l’endroit, texte de jeunesse de Camus publié à Alger en 1937, que l’écrivain considère comme la source secrète qui a alimenté toute sa pensée, mais aussi son rapport à la condition d’artiste. A partir de ces récits, le chanteur-poète construit d’autres histoires pour en faire des pièces musicales, comme autant de sujets incandescents abordés par la Poésie.

Pour faire entendre les mots d’Albert Camus, Abd al Malik a choisi la scène entouré d’une dizaine de musiciens, dans une approche protéiforme qui rend ce spectacle unique et inoubliable.

Samedi 21 avril – 20h45


JULIETTE

Chanson

JULIETTE

On a parfois voulu résumer Juliette à une question d’époque ou à une affaire de casting. On a beaucoup écrit çà et là qu’elle incarnait une éternité intemporelle de la chanson française …
Mais quand vient le moment de dessiner un bilan parce qu’arrive un anniversaire symbolique – trente ans de carrière, c’est imposant –, on réalise qu’il s’agit surtout de bien autre chose…

Une artiste qui n’a cessé de se montrer différente, y compris avec des émissions de radio, des lectures au théâtre, des apparitions au cinéma, des mises en scène de confrères aimés.
Et, au bout du compte, une œuvre torrentueuse, exigeante, instinctive, aussi généreuse que gourmande, aussi intelligente que folle.

Mardi 15 mai – 20h45